Don du sang à Aignan 17 janvier 2022

0 Donneurs de sang à Aignan 1bis 080221.jpg

On espère un nombre important de donneurs

L'association Don du sang Nogaro Aignan (DSNA), dont la présidente est Rolande Delord, organise avec l'Établissement français du sang (EFS), une collecte de sang lundi 17 janvier 2022 de 10 heures à 13 h 30 à la salle polyvalente d'Aignan.

Chaque jour, 10 000 dons sont nécessaires pour soigner un million de malades par an (EFS). Les réserves de sang sont donc à reconstituer constamment.

Voici la description des besoins selon les groupes (https://dondesang.efs.sante.fr/barometre).

Le groupe O-

Les personnes de groupe O- ne représentant que 6 % de la population.

C’est un groupe très recherché car les individus de groupe O- peuvent donner leurs globules rouges et leurs plaquettes à de très nombreux receveurs de Rhésus positif et à tous les receveurs de Rhésus négatif.

Le groupe A-

Le groupe A- est rare puisqu’on le retrouve chez seulement 7 % des Français.

C’est pour cela qu’un don provenant d’un individu de groupe A- compte particulièrement. En effet, son sang est plus difficile à trouver que celui d’autres groupes.

Le groupe B-

Tout comme le groupe AB-, le groupe B- est le plus rare en France  avec moins d’1 % de la population qui le possède. Cette rareté justifie le caractère indispensable des dons en provenance de personnes du groupe B- pour couvrir les besoins des patients de ce même groupe.

Le groupe AB-

À l’instar du groupe B-, le groupe AB- est le plus rare en France avec moins d’1% de la population qui en est porteur. Les donneurs de groupe AB- sont très demandés car ils sont « donneurs universels de plasma » : leur plasma peut être transfusé à n’importe quel receveur et ce, quel que soit leur groupe sanguin.

Le groupe O+

Après le groupe A+, le groupe O+, avec 36 % de la population, est le groupe sanguin le plus commun en France.

Les dons effectués par des individus de groupe O+ sont très utiles car ils peuvent être transfusés à de très nombreux receveurs (du même groupe sanguin et tous ceux de Rhésus positif).

Le groupe A+

Avec plus de 38 % de la population, le groupe A+ est le plus courant en France. La demande de sang de ce groupe étant souvent très élevée, les donneurs de groupe A+ sont très utiles.

Le groupe B+

En France, les individus de groupe B+ sont peu nombreux car ils ne représentent que 7,5 % de la population. Cependant, les dons provenant de personnes de ce groupe permettent de sauver de nombreuses vies.

Le groupe AB+

Les individus de groupe AB+ représentent à peine 3 % de la population. Ils sont particulièrement recherchés car ils sont «donneurs universels de plasma» : leur plasma peut être transfusé à tous les malades quel que soit leur groupe sanguin.

Rappel : le don du sang, une affaire sérieuse

Lorsque de nouveaux donneurs bénévoles se manifestent, leur liste est envoyée à l’EFS qui les contacte ensuite individuellement.

Le déroulement de la séquence « don de sang » est appliqué avec rigueur :

  • le candidat donneur reçoit un questionnaire très détaillé qui permet de déceler des incompatibilités temporaires ou permanentes avec un don,

  • le questionnaire est vérifié au cours d’un entretien confidentiel, soit avec une infirmière pour les personnes âgées de 18 à 65 ans, soit avec un médecin pour celles qui ont plus de 65 ans,

  • la tension du candidat est prise,

  • le prélèvement est lancé,

  • une collation réparatrice est offerte aux donneurs,

  • plus tard, une analyse du sang prélevé est pratiqué à l’EFS.

Les incompatibilités sont de nature très diverse. Par exemple, les incompatibilités temporaires vont d’un récent voyage à l’étranger, à une anémie, en passant par de la fièvre. Les incompatibilités permanentes peuvent être liées à des maladies. Dans tous les cas, l’EFS avertit directement chaque personne confidentiellement s’il y a incompatibilité.

1 Vue salle poly don du sang à Aignan 1bis 080221.jpg
Vue de la salle polyvalente lors de la collecte de sang du 8 février 2021
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles