Enorme, l'inauguration de la rue André Daguin

P1770195.JPG

Dans la foulée de la création de l’association « Les Amis d’André Daguin », s’est déroulée samedi 14 mai en milieu de matinée, l’inauguration de la rue André Daguin, située entre l’hôtel de France et la mairie d’Auch. « Une rue chargée de mémoire qui a bénéficié d’un traitement de haute qualité pour qu’elle devienne l’un des pivots de notre centre historique », souligne Christian Laprébende, maire d’Auch.

Mais avant que ne soit dévoilée la plaque, il a bien fallu attendre l’arrivée d’un cortège haut en couleur avec une soixantaine d’Amis d’André Daguin escortés par la batucada Samba Stone qui remontaient depuis la CCI, la rue Gambetta pour rejoindre la place de la Libération et enfin la future rue André Daguin au rythme de casseroles, poêles et faitouts frappés de coups de cuillères. Un joyeux tintamarre qui n’est pas passé inaperçu ce jour de marché dans la Haute ville. Et avant que ne commence l’inauguration et les traditionnels discours, c’est sous une haie d’honneur que toute la famille d’André Daguin, leurs amis et les officiels se posèrent à l’entrée de la nouvelle rue.

A table !

Le président des Amis d’André Daguin, Jean-Michel Justumus, rappela : « J'ai connu trois Daguin, que ce soit avec un premier ministre, un président de région, un capitaine d'industrie ou d'entreprise, un député, un préfet, un haut fonctionnaire, .. : très chaleureux dans l'accueil, obstiné dans la discussion, humoriste en fin de réunion […]comme ce jour où devant un parterre de mycologues il entame sa conférence en disant : "Tous les champignons sont comestibles, mais quelques uns seulement une fois !". Ce qui lui déplait le plus ? "L’incompétence" et enfin quand on lui demande qu'elle épitaphe il souhaiterait sur sa tombe ? Il répond : "A table !". Dans les prochaines semaines sera déposé sur sa tombe au cimetière d'Auch une plaque avec la seule mention "A Table !".

Rayonnement mondial

De son côté, Christian Laprébende, souligna qu’au XXe siècle peu d’Auscitains ont fait rayonner le nom de leur ville au-delà de nos frontières, ce sont Jacques Fauroux, légendaire capitaine de l’équipe de France de rugby, et André Daguin, le chef étoilé, inventeur du magret de canard à la réputation internationale. Le maire d’Auch précisa aussi « qu’il fut un président de la CCI particulièrement dynamique. Il créa Ronde des Mousquetaires,  alors que « nos filières viticoles, avicoles, et agricoles en général, savent bien aujourd’hui ce qu’elles doivent à l’énergie de cet ambassadeur hors pair. Tous les restaurateurs, cafetiers et hôteliers de France et de Navarre savent aussi ce qu’ils doivent à cet infatigable batailleur qui a réussi à unir leurs métiers sous la même bannière, celle de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie dont le président Roland Héguy est ici présent ».

C’est devant quelques centaines de personnes et en présence du préfet, Xavier Brunetière, du député, Jean-René Cazeneuve, du sénateur, Alain Duffourg, du président du Conseil Départemental, Philippe Dupouy, de la vice-présidente de la Région Occitanie, Muriel Abadie, vice-présidente de la Région Occitanie, du maire d’Auch, Christian Laprébende, et du président des Amis d’André Daguin, Jean-Michel Justumus, que Jocelyne Daguin aidée par ses enfants Ariane et Arnaud, dévoila la plaque de la rue André Daguin.

 

Les personnalités.
Plusieurs centaines de personnes ont assisté à l'inauguration de la rue André Daguin.
Arrivées de Roland Heguy, Benjamin Constant, Xavier Abadie et Laurent Spanghero.
Ariane Daguin, heureuse de retrouver ses amis.
Photo de famille.
Ariane Daguin lors de son discours.
Arnaud Daguin lors de son discours.
Jean-Michel Justumus lors de son discours.
Le préfet, Xavier Brunetière, clôutera la série des discours.
Articles sur le même thème
Publicité
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles