Un Grand Prix camion à Nogaro sportif et populaire

000 Camions course 3 Tour d'échaufement 1bis 190622.jpg

Le public est venu en nombre malgré la chaleur extrême

Les épreuves du Grand prix camion du 17 au 19 juin 2022 à Nogaro ont attiré beaucoup de monde malgré la grosse chaleur  (40° vendredi et samedi!).  22 800 spectateurs ont été enregistrés, soit tout de même un peu moins qu'en 2019, sans doute à cause de cette chaleur...

Rafraîchissement sur le paddock

 

La direction du circuit avait bien fait les choses, puisque, outre une vigilance sanitaire, des brumisateurs et des points d'eau potable avaient été installés.

Les parades de camions décorés et les autres animations ont eu beaucoup de succès. On a eu l'impression que le public se réappropriait avec enthousiasme ses lieux de fête, après les contraintes dues à la crise sanitaire.

  Joyeuse ambiance le dimanche 19 juin

 

Téo Calvet en vedette

La vedette a été, évidemment, le jeune Téo Calvet, vainqueur à 16 ans en 2017, champion de France en 2021, qui revenait, à Nogaro, dans la course dont il avait été absent jusque-là. Il faut dire qu'il q'était cassé le poignet en janvier lors d'une course en forêt et avait attrapé le covid-19 peu de temps après.

   Téo Calvet lors de la course 3

Il n'a pas déçu ses nombreux fans : 1er à la course 1 et à la course 3, 16e à la course 2 et 2e à la course 4, où la grille de départ inversait les résultats de la course 3, ce qui l'a fait partir 7e.

Il se retrouve donc 8e au classement général, après Nogaro, avec 54 points. Avant lui, il y a :

  • 1er Thomas Robineau 134 points

  • 2e José Rodrigues 120,5 points

  • 3e Yorick Montagne 104 points

  • 4e Raphaël Sousa 103 points

  • 5e Lionel Montagne 94,5 points

  • 6e Lucas Rivals 71 points

  • 7e José Sousa 60 points.

  On visite le circuit

 

Deux autres catégories, les barquettes Funyo et les Legend Cars ont participé à la fête.

  Le coin des Funyo

Sprint Cup by Funyo

Ces jolies barquettes équipées d'un moteur Peugeot de 2 litres se sont battues à outrance. Un pilote sort du lot, c'est le Suisse Gregory de Sybourg (n°222) : 3e à la course 1, 4e à la course 2, 2e à la course 3 et à la course 4. Il semble avoir une option sérieuse sur la victoire finale.

  Gregory de Sybourg (n°222) dans la course 4

Legend Cars

Les courses de ces voitures amusantes ont été dominées par Mathieu Detry (n°44) et Thibaut Chiron (n°48) qui se sont échangés les 1e et 2e place, sans être dérangés par les autres pilotes. Sauf par Maxime Lieutenant (n°60),qui, toutefois, n'a pas réussi à perturber ce duo.

  Thibaut Chiron (n°48) et Mathieu Detry (n°44) dans la course longue du dimanche

 

5bis  Essais qualif 3 Thomas Robineau 1bis 190622.jpg
5bis Essais qualif 3 Thomas Robineau 1bis 190622.jpg
0 Superpole 2 20 Téo Calvet en tête 1bis 190622.jpg
Superpole 2 : Téo Calvet en tête
1 Esais qualif  94 Ivan Rodrigues 1bis 190622.jpg
Esais qualificatifs : Ivan Rodrigues
3 Essais qualif  4 lionel Montagne 1bis 190622.jpg
Essais qualificatifs : Lionel Montagne
4 Essais qualif 31 Patrick Chatelain 1bis 190622.jpg
Essais qualificatifs : Patrick Chatelain
14 Camions course 3  38 José texeira Rodrigues et 21 raphaël Sousa 1bis 190622.jpg
Camions course 3 : 38 José Texeira Rodrigues et Raphaël Sousa
6bis  Essais qualif 22 José Sousa 1bis 190622.jpg
Essais qualificatifs : José Sousa
11 Funyo course 4 18 Marcel Sciabbarrasi 1bis 190622.jpg
Funyo course 4 : Marcel Sciabbarrasi
12 Funyo course 4 9 Edouard Héry 1bis 190622.jpg
Funyo course 4 : Edouard Héry
13 Funyo course 4 24 Xavier Fouineau 1bis 190622.jpg
Funyo course 4: Xavier Fouineau
Publicité
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles